Closing Date : 2020-01-24
Duty Station : Port-au-Prince, Haiti
Application : Apply for the job

Organization: Handicap International - Humanity & Inclusion
Country: Haiti
Closing date: 24 Jan 2020

Termes de r f rence

1-Pr sentation de la mission

Intitul de l tude :

tude socio-anthropologique sur les questions d acc s aux services de sant par des femmes handicap es (services de sant maternelle et infantile) dans le D partement du Nord (Ha ti)

Programme HI :

Ha ti

Objectif de la mission :

Contribuer une meilleure compr hension des barri res dans l acc s aux services de sant maternelle et infantile des femmes et des filles, notamment celles vivant avec un handicap (tout type de limitation fonctionnelle)

Dur e de la mission :

3,5 mois

Localisation de la mission :

D partement du Nord

2-Pr sentation du contexte

2-1- Contexte

Ha ti est le pays o le taux de pauvret est le plus haut des Am riques, taux estim 58% de la population, et o les in galit s sociales et les in galit s de genre sont parmi les plus lev es au monde[1]. En lien avec des catastrophes naturelles destructrices et r p t es ainsi qu une situation politico- conomique instable, la r silience et l tat de sant de la population demeurent sous-optimal et la pr valence du handicap demeure lev e. Bien que le pays ait connu une am lioration de certains indicateurs sanitaires depuis le tremblement de terre de 2010, plusieurs probl matiques persistent et l acc s aux soins et services de sant et de r adaptation demeure lacunaire. Depuis le d but de l ann e 2018, la d pr ciation de la gourde par rapport au dollar am ricain s est accentu e. Cette d pr ciation est forte et contribue une importante augmentation du co t de la vie ( ). ( ) la production nationale est faible ( ). Dans un tel contexte, le pays ne dispose pas de suffisamment de ressources pour faire face ses obligations dans des domaines divers comme en atteste le faible montant du budget national rectificatif de 2016-2017 vot par le parlement, soit 118 38 milliards de Gourdes (1 803 656 679 $ am ricains). Une faible part a t consacr e au secteur de la sant soit 5,2 milliards de gourdes [2].

Il faut galement savoir que 59% de la population ha tienne vit sous le seuil de pauvret et 24% sous le seuil de pauvret extr me[3] ce qu impacte l acc s aux biens et aux services, notamment aux services de sant .

Enfin, le syst me de sant ha tien offre des soins formels seulement 60 % de la population, notamment en lien avec la pr sence de plusieurs obstacles tels que l accessibilit financi re, comme d j invoqu , la centralisation des services et leur raret en zone rurale, ainsi que les connaissances limit es en mati re de sant et de r adaptation.

En ce que concerne le d partement du Nord, plusieurs centres de sant sont soutenus enti rement ou partiellement par des institutions religieuses, pouvant potentiellement g ner le d ploiement d activit s de planification familiale. La plupart des centres de sant de plus appuy s par des organisations non gouvernementales internationales, mais celles-ci semblent souvent pr sentes par intermittence et donc ne pas apporter un appui structurel continu. Les acteurs de la soci t civile intervenant dans le D partement du Nord sont peu nombreux et outre les centres de la Fondation pour la sant reproductrice et l ducation familiale(FOSREF)[4], aucun acteur local n est identifi . Il n y a de plus que tr s peu de services au niveau de la communaut . Quelques initiatives de cliniques mobiles ont vu le jour mais aucune r elle action de mobilisation n a t identifi e sur la SMI/SSR. De plus, les agents de sant communautaires ne semblent pr sents que de fa on variable et leur r mun ration n est pas assur e dans les ann es venir. En outre, le syst me de r f rencement sanitaire est tr s faible et d pend des moyens financiers des patients.

En lien avec la question de violence li e au genre, le syst me de prises en charge des victimes est caract ris par un manque d organisation, de protocoles clairs et de ressources humaines d di es. Dans le D partement du Nord, aucun acteur s int ressant la violence li e au genre et sexuelle n a t identifi . Pourtant, selon le dernier EMMUS- VI, 29% des femmes ha tienne de 15-49 ans ont subi de la violence physique depuis l ge de 15 ans et 12% de la violence sexuelle. De plus, les personnes handicap es ont un risque 3 fois plus lev de subir de la violence (physique, psychologique et sexuelle) et les filles et les jeunes femmes handicap es subissent jusqu 10 fois plus de violence sexuelle que celles n ayant pas de handicap[5]. La mission exploratoire que HI a r alis en 2018 a de plus permis de voir que peu d actions visant la d tection pr coce des d ficiences chez les nouveau-n s et chez les femmes ne sont pas prises en charge.

2-2- Pr sentation du Programme Humanit & Inclusion

La f d ration Handicap International, nouveau nom d usage Humanit & Inclusion (HI) est une organisation de solidarit internationale ind pendante, qui intervient dans les situations de pauvret et d'exclusion, de conflits et de catastrophes. uvrant aux c t s des personnes handicap es et des populations vuln rables, elle agit et t moigne pour r pondre leurs besoins essentiels, pour am liorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignit et de leurs droits fondamentaux[6].

HI intervient en Ha ti depuis 2008, suite au passage de trois ouragans et une temp te tropicale aient successivement touch le pays, elle d ploie en urgence une plateforme logistique permettant d acheminer l aide humanitaire dans des zones peu accessibles. En 2010, un s isme de magnitude 7 frappe Ha ti et d vaste Port-au-Prince. HI r pond l urgence dans les 48 heures qui suivent la catastrophe par la mise en place d un service logistique mutualis et des services de r adaptation et appui psychosociale pour les survivants du s isme.

Au cours des 5 derni res ann es, le programme de HI en Ha ti a r alis des initiatives sur les th matiques de :

(i) la r adaptation, b n ficiant principalement les personnes handicap es et les professionnels de la r adaptation des d partements du Nord, de l Ouest et du Sud-est, en partenariat avec le Minist re de la Sant et les associations des professionnels du secteur;

(ii) la gestion inclusive des risques des d sastres, b n ficiant principalement les m nages vuln rables ainsi que les membres des structures de protection civil du d partement du Nord-Ouest, en partenariat avec l organisation locale ADEMA, la Direction de la Protection Civile et le BSEIPH ;

(iii) la s curit routi re, b n ficiant principalement les usagers de la route du d partement de l Ouest, en partenariat avec le Minist re des Transports Publics, la Direction d pid miologie et de Recherche, l Association Propri taires/Chauffeurs et l association StopAccident);

(iv) l insertion socio- conomique (b n ficiant les personnes handicap s et les professionnels du secteur dans les d partements du Nord et de l Ouest, en partenariat avec RANIPH, FHAIPH, IMF Palmis, BSEIPH et INFP;

(v) les r ponses aux urgences humanitaires li es aux catastrophes naturelles (2008, 2010, 2016 et 2017).

Le bureau de HI- Cap-Ha tien a quant lui t ouvert en 2017, dans le but d largir les actions d HI et d intervenir aupr s de la population du D partement Nord, habitant loin de la capitale.

2-3- Pr sentation de la d marche

En g n ral, HI initie des actions dans le domaine de la Sant maternelle et infantile (SMI) visant la pr vention, en r duisant les nombres de handicaps vitables, et en soutenant la d tection pr coce, la prise en charge et le r f rencement pr coce des handicaps maternels et infantiles et ce, par une approche int gr e du syst me des soins de sant primaires et de la strat gie du renforcement du syst me de sant en ce que concerne notamment son accessibilit (physique, attitudinal, etc).

Dans ce cadre, l action de HI s inscrit dans plusieurs axes d interventions, dont les principaux sont :

Am liorer la pr vention et la prise en charge des d ficiences chez la m re et l enfant de 0 5 ans en favorisant l accessibilit , la qualit et la p rennit des soins dans les deux structures de soins, notamment via la strat gie de Maternit Moindre Risque ;

Renforcer la pr vention du handicap et l identification des cas via un renforcement des agents de sant communautaires (relais communautaire) dans chaque zone de sant ;

Promouvoir l mergence et la consolidation de la prise en compte du handicap dans les diff rentes strates du syst me de sant publique.

En Haiti, HI a d fini sa strat gie triennale d intervention sur la p riode 2017-2020. ce titre, le programme Ha ti a d cid d tendre son portefeuille th matique en privil giant notamment la SMI. La pr sente tude s inscrit donc dans une recherche pilote qui permettra aux diff rents acteurs (soci t civil et autorit s) de mieux connaitre la probl matique de la SMI pour les filles et les femmes, notamment celles vivant avec un handicap et de mieux r pondre aux besoins.

3-Pr sentation de l tude

Afin de pouvoir mettre en place des actions pertinentes et adapt es aux besoins des femmes les plus vuln rables, il est indispensable d initier l intervention par une tude socio-anthropologique. Ce faisant, celle-ci permettra de mieux comprendre les barri res attitudinales dans l acc s la sant maternelle et infantile des femmes et des filles adolescentes, notamment celles vivant avec un handicap.

3-1- Pourquoi mener cette tude/ recherche ?

La situation du syst me de sant en Ha ti demeure pr occupante, tel qu expos par les r sultats actuels li s aux Objectifs de D veloppement durable (ODD). L un des d fis majeurs du pays en mati re de sant est un acc s quitable aux services de soins. En ce sens, le Minist re de la Sant Publique et de la Population (MSPP) a identifi dans ses priorit s la sant maternelle[7] comme la porte d entr e du syst me sanitaire. Les objectifs vis s par le MSPP sont notamment la r duction de la mortalit maternelle et infantile ainsi que le renforcement de l acc s aux soins de sant sexuelle.

Malgr des progr s enregistr s depuis 1990, les indicateurs de sant du pays restent particuli rement pr occupants. Pour plusieurs autres indicateurs relatifs la sant maternelle et infantile, Ha ti pr sente les taux de pr valence les plus probl matiques de la r gion carib enne et on constate qu Ha ti se classe parmi les pays ayant les taux les plus lev s au monde en mati re de mortalit infanto-juv nile.

Selon les donn es de la derni re Enqu te Mortalit , Morbidit et Utilisation des Services(EMMUS-VI)[8] r alis e en 2017, en ce qui a trait la sant maternelle et infantile (SMI) et la sant sexuelle et reproductive (SSR) en Ha ti, une grande majorit des femmes enceintes, soit 91%, ont au moins une consultation pr natale. N anmoins, selon l EMMUS-VI, seulement 39% des femmes accouchent dans des structures sanitaires dans le pays et seules 34% des femmes en ge de procr er ont recours des m thodes de contraception. Le nombre d enfants moyens par femme en est du coup plus lev (3 enfants) que dans l ensemble des pays de la r gion carib enne (2 enfants). En termes de vaccination, l EMMUS-VI expose que 41% des enfants de 12 23 mois re oivent tous les vaccins de base. D autre part, en 2017, la pr valence de la mortalit maternelle li e la grossesse est estim e 646 d c s pour 100 000 naissances vivantes, alors que la pr valence de la mortalit infantile est estim e 81 d c s pour 1 000 naissances pour les enfants de moins de 5 ans et 59 d c s pour 1000 naissances chez les enfants de moins d un an.

Selon les donn es issues de la mission exploratoire r alis e par HI en 2018, plusieurs facteurs socioculturels, li s notamment au statut social des femmes de m me qu aux syst mes de croyances en lien avec la sant et le handicap, semblent influencer la SMI, tel le choix du type de suivi de grossesse (services de sant formels vs traditionnels) et du lieu d accouchement ainsi que les itin raires de soins et la collaboration entre les diff rents intervenants.

La strat gie nationale du MSPP[9] en termes de SMI met en priorit la r duction de la mortalit maternelle et infantile. La sant n onatale et la restructuration de la prise en charge des nouveau-n s est galement un sujet important consid rer.

La pr sente tude permettra donc de mieux comprendre la situation actuelle dans le D partement du Nord relativement aux barri res dans l acc s aux services de sant maternelle et infantile des femmes et des filles, notamment celles vivant avec un handicap (tout type de limitation fonctionnelle) et d ainsi pouvoir orienter et mettre en place des actions pertinentes et adapt es leur besoins.

3-2- Objectifs de l tude

Objectif g n ral de l tude

Contribuer une meilleure compr hension des conditions, obstacles, leviers d acc s et de prises en charge de filles et femme handicap es (tout type de limitation fonctionnelle) dans les services de sant maternelle (grossesse et soins postpartum)

Objectifs sp cifiques

1.1. D crire les parcours th rapeutiques de filles et femmes handicap es pendant leur grossesse, leur accouchement et soins postpartum (incluant les services formels et non formels - travers diff rentes tapes cl s du parcours th rapeutique : percevoir le besoin de soin, d cider d aller consulter, acc der aux des centres de sant et aux services, communiquer avec le personnel, recevoir le traitement et le suivi[10])

1.2. Identifier et analyser les barri res (accessibilit physique, acc s information, attitudes ) & leviers au niveau des centres de sant qui limitent ou facilitent l acc s de ces femmes aux centres de sant formels (notamment : h pitaux, centres de sant , sages-femmes au niveau communautaire)

1.3. Comprendre les croyances populaires et normes sociales relatives aux femmes, leur r le relatif leur fonction reproductive et au handicap au niveau de la communaut et identifier les barri res & leviers qui pourraient influencer l acc s de ces femmes aux centres de sant formels,

1.4. Identifier les barri res et leviers au niveau des cellules familiales de ces femmes qui peuvent influencer l acc s aux services de sant formels (autonomie et libert des femmes dans leur prise de d cision )

3-3- Localisation

L tude sera r alis e dans le D partement du Nord, dans le secteur du Cap-Ha tien et de ses arrondissements, notamment Limonade ou autre ( d finir par le.la consultant.e et/ou quipe de consultants dans sa proposition technique).

3-4- Population cible

La population cible de l tude est constitu e des femmes et les filles adolescentes en ge de procr er (15 49 ans), incluant des femmes et filles handicap es (tout type de limitations fonctionnelles), ainsi que leurs conjoints ou proches quand pertinent. D autres informateurs cl s pourront galement tre interview s pour r pondre l ensemble des objectifs sp cifiques de l tude : personnels soignants des syst mes formel et non formel, hommes et femmes avec ou sans handicap de la communaut , autres prestataires de services (et compris les ONGs).

3-5- M thodologie

L tude se fera en deux tapes :

1ere tape r vision de la litt rature existante

L objectif est ici de proposer un tat des lieux sur ce qui a t fait dans le pays et la r gion sur les th mes des normes et croyances autour du handicap du genre et de sant maternelle. Ces l ments permettront d affiner les hypoth ses tester pendant les entretiens ;

2eme tape tude qualitative sur le terrain

L objectif sera ici de de mieux comprendre les conditions, obstacles, leviers d acc s et de prises en charge de filles et femme handicap es (tout type de limitation fonctionnelle) dans les services de sant maternelle (grossesse et soins postpartum).

La m thodologie sera qualitative. Le choix des techniques de collecte de donn es, la s lection des participants, les modalit s de traitement des donn es collect es et le type d analyses seront propos s et d crits dans un protocole par par le.la consultant.e et/ou quipe de consultants et en partenariat avec HI, les acteurs locaux. Un plan d analyse sera galement d fini avec les quipes HI et partenaires.

3-6- thique

Tout au long de l tude, les principes thiques pr conis s par HI devront tre respect s [11]:

o Garantir la s curit des participants, des partenaires et des quipes

o Assurer une approche centr e sur la personne et la communaut (en tenant compte des aspects li es l ge, genre et handicap)

o Obtenir le consentement libre et clair des participants

o Proposer des m canismes de r f rencement

o Assurer la s curit des donn es personnelles et sensibles tout au long de l activit

o Planifier et garantir l utilisation et le partage des informations

o Assurer l expertise des quipes impliqu es et la validit scientifique de l activit

o Obtenir l agr ment des autorit s pertinentes et pr voir une revue externe de la proposition

Le/ la consultant.e devra proposer des actions concr tes permettant d assurer le respect de ces recommandations, notamment sur les questions de protection des individus, consentement et r f rencement.

3-7- Contraintes sp cifiques li es l tude

Un comit de suivi sera constitu au moment de la d finition du protocole de l tude.

Les membres de ce comit seront identifi s par le.la consultant.e et/ou quipe de consultants et HI. HI se chargera de les informer et des inviter aux diff rentes phases de l tude : i. validation de la m thodologie d tude (protocole) et outils d velopp s; ii. validation des r sultats.

4-Pr sentation de la mission

4-1- Objectif g n ral de la consultance

Le.la consultant.e et/ou quipe de consultants assurera la mise en uvre (protocole d finitif), , recrutement des participants, formation d une quipe d enqu teurs , collecte, traitement et analyse des donn es) et la valorisation de cette tude ( travers a minima un rapport). Il/elle mettra des recommandations op rationnelles en fonction des r sultats obtenus.

4-2- R sultats attendus de la mission

1)Un protocole crit est finalis .

En collaboration avec le r f rent technique en SMI/SSR de HI, un protocole est r dig partir de la proposition technique. Ce document fournit les l ments cl s pour la mise en uvre de l tude et comporte au moins :

Une introduction d crivant le contexte de l tude

Une pr sentation des objectifs (g n raux et sp cifiques) pr cisant la population cible et la localisation

Une pr sentation du cadre m thodologique : conception de l tude, s lection des participants, m thodes de collecte, traitement et analyse des donn es, m canismes de suivi de la qualit

Les responsabilit s de l expert

Le calendrier

Le budget

Les consid rations d ordre thique

2)Une revue de la litt rature est produite.

3)Les donn es sont collect es et les r sultats de l tude sont analys s.

Les outils de collecte de donn es (questionnaires et guide) sont le fruit d un processus participatif. Des entretiens sont organis s avec les diff rents acteurs identifi s. Toutes les donn es recueillies sont crois es, analys es et interpr t es la lumi re du contexte politique, social et culturel.

4)Des recommandations et actions prioritaires sont propos es l quipe de HI

Une fois toutes les donn es collect es, deux s minaires sont organis s afin de pr senter les r sultats de l tude aux partenaires et de d finir les actions prioritaires pour Humanit et Inclusion.

5-Profil recherch

5-1-Profil recherch

L appel d offre est ouvert une quipe de consultants que doit tre constitu par des chercheurs en sciences sociales. C est eux d embaucher des enqu teurs pour mener les enqu tes terrain.

5-2-Expertise

Equipe de l tude

Expertise obligatoire

Dipl me conseill : Doctorat

Minimal : Masters 2 en sciences sociales avec au moins 3 ans d exp rience en tant que charg d tude/ recherche

Exp rience reconnue dans le secteur de la sant et notamment de la sant sexuelle et reproductive ou sant communautaire, l enfance et/ou handicap

Exp rience avou e du contexte d Ha ti (recherche/travail terrain/emploi)

Exp rience tablie et reconnue des m thodes de collecte, de traitement et d analyse des donn es qualitatives)

Ma trise de l analyse des donn es qualitatives

Capacit d montr e d analyse, de synth se et de r daction (fournir une liste de publications)

Capacit de formation et de gestion des quipes d enqu teurs

Langues de travail ( l crit et l oral) : fran ais et cr ole ha tien

Expertise souhait e

Exp rience recommand e dans la conduite d tudes incluant des personnes handicap es, les femmes et les filles

Capacit travailler en collaboration avec des acteurs publics et associatifs

[1] Programme des Nations Unies pour le D veloppement (2016). Rapport de l ONU sur le d veloppement humain. Rep r file:///Users/empij1/Downloads/UNDP-HDR16-Report-EN%20(1).pdf

[2] https://www.haitilibre.com/docs/Projet_de_loi_de_finances_rectificative_16-17.pdf

[3] http://www.banquemondiale.org/fr/country/haiti/overview

[4] http://www.fosref.org/

[5] FNUPA (2018). Femmes et jeunes en situation de handicap :Guide relatif la fourniture de services fond s sur les droits et sensibles au genre en mati re de violence fond e sur le genre et de sant et droits sexuels et reproductifs.Rep r https://www.unfpa.org/sites/default/files/pub-pdf/18-158-YouthDisabilities-FRENCH-FINAL-web.pdf

[6] https://hi.org/

[7] MSPP (2012). Plan Strat gique National de Sant de la Reproduction et Planification Familiale 2013-2016.Rep r

https://www.mspp.gouv.ht/site/downloads/plan%20intermediaire%20SR%20vers%20def.pdf

[8] Institut Hai tien de l Enfance et Institut Hai tien de Statistique et d Informatique (2017). Enqu te de Mortalite , Morbidite et Utilisation des Services- VI 2016-2017.Rep r https://www.dhsprogram.com/pubs/pdf/FR326/FR326.pdf

[9] MSPP (2012). Plan Strat gique National de Sant de la Reproduction et Planification Familiale 2013-2016.Rep r

https://www.mspp.gouv.ht/site/downloads/plan%20intermediaire%20SR%20vers%20def.pdf

[10] Voir : The Missing Billion : Access to health services for 1 billion people with disabilities LSHTM

https://www.lshtm.ac.uk/research/centres/international-centre-evidence-disability/missing-billion

[11]HI(2016). Studies and research at Handicap International: Promoting ethical data management. Guidance Note Collection. https://hinside.hi.org/intranet/upload/docs/application/pdf/2018-07/gestionethiquedesdonneesno_04.pdf


How to apply:

6-Proc dure de candidature

Les candidatures doivent inclure:

Pour le consultant :

Un curriculum vitae(formation, exp rience dans les domaines susmentionn s, liste des principales publications)

Des r f rences

Une lettre de motivation

Pour la proposition technique :

Une proposition m thodologique de r alisation de l tude/ la recherche mettant au moins en vidence : la bonne compr hension des questions abord es dans l tude et des termes de r f rence ; le contexte de l tude/ la recherche ; la pr sentation des objectifs (g n raux et sp cifiques) ; la localisation ; la population cible ; une pr sentation du cadre m thodologique ; la conception de l tude, la s lection des participants, les m canismes de collecte, de traitement et d analyse des donn es et de suivi de la qualit ; les consid rations d ordre thique

Un calendrier pr cisant clairement les activit s de mise en uvre, d ex cution, de suivi et d exploitation de l tude/ la recherche

Une proposition financi re indiquant au moins les frais de consultance et les co ts op rationnels de l tude/ la recherche (d placements, h bergement, enqu teurs journaliers, r mun ration des interpr tes, logiciels...).

La date limite de soumission des dossiers est le 24 janvier 2020. Ils doivent tre d pos s par courriel l adresse etude.smi-haiti@haiti.hi.org

Saved Jobs

By creating a 100% free account or connecting with your linkedin account, you can save your searches, save jobs and create email alerts.


0.005 | 2020 © copyright | UN Jobs